Le pôle Afrique 19 du KIX convoque une réunion de communauté de pratique sur les systèmes d'information de gestion de l'éducation

14 juillet 2021
kixa19
Source: Maryann Joy Dreas-Shaikha/UNESCO IICBA

Le secrétariat du pôle Afrique 19 du KIX a convoqué une réunion de communauté de pratique afin de renforcer les systèmes éducatifs nationaux en vue d’une utilisation et d’une gestion innovantes des données. Les sessions de la communauté de pratique ont eu lieu du 11 au 25 mai 2021 et ont été organisées par l’Union africaine (UA) en collaboration avec l’UNESCO-IICBA. Les sessions comprenaient un renforcement interactif des capacités par des experts techniques et un échange de connaissances entre trente fonctionnaires des ministères de l’Éducation et d’autres représentants de quinze pays, afin de relever les défis que représentent la collecte, la gestion, le stockage et l’utilisation des données sur l’éducation.

attendees

Son Excellence la professeure Sarah Anyang Agbo, commissaire aux ressources humaines, à la science et à la technologie de la Commission de l’Union Africaine (UA), ainsi que Yumiko Yokozeki, Ph.D., directrice de l’UNESCO-IICBA (Institut international pour le renforcement des capacités en Afrique), ont accueilli les participants en précisant que les événements de la réunion de communauté de pratique portant sur les systèmes d’information de gestion de l’éducation (SIGE) avaient été conçus en réponse à la rétroaction reçue des partenaires nationaux du pôle Afrique 19 du KIX.

 

Les experts techniques ont amorcé le premier séminaire en faisant part des meilleures pratiques pour l’élaboration d’un SIGE national et d’un système d’évaluation de l’apprentissage (SEA). Par la suite, les participants ont discuté des facteurs qui limitent ou renforcent l’intégration des ensembles de données des SEA dans leurs SIGE respectifs.

attendees

Dans le deuxième séminaire, les participants ont exploré comment les systèmes éducatifs nationaux peuvent appliquer les données d’évaluation de l’apprentissage nationales, régionales et internationales dans le cadre de réformes scolaires. Les experts techniques ont mis en évidence l’évaluation commune internationale de la numératie (ICAN) comme outil efficace pour les solutions d’évaluation transfrontalières.

 

Lors de la troisième session de la réunion de communauté de pratique, les participants ont conçu et mis en œuvre des mécanismes de rétroaction appropriés pour les écoles, à employer après l’analyse des données. S’exprimant sur Jamboard, un outil de collaboration en ligne, les participants ont recommandé d’utiliser des systèmes d’information locaux pour l’échange de renseignements communautaires, comme « une station de radio miniature, des amplificateurs et des haut-parleurs », afin d’assurer une meilleure gestion des données au niveau des écoles.

 

Les sessions de la réunion se sont terminées par une présentation de diverses ressources innovantes de gestion de bases de données auxquelles les représentants des pays peuvent accéder pour continuer à renforcer le SIGE.

 

[Crédit photoMaryann Joy Dreas-Shaikha/UNESCO IICBA]