Étude exploratoire sur la résilience du système éducatif

15 mai 2024
L'extérieur d'un bâtiment à l'école Angthlork Reang Sey.
Source: GPE/Livia Barton

Les perturbations mondiales causées par la pandémie de COVID-19 ont révélé les faiblesses des systèmes éducatifs, même les mieux financés et les plus avancés. Les prochaines décennies devraient être marquées par de nouvelles perturbations de l’éducation, notamment celles causées par les changements climatiques, les conflits armés, les déplacements des populations ainsi que les nouvelles menaces relatives aux progrès technologiques comme l’intelligence artificielle générative. 

Alors que les systèmes éducatifs se remettent des chocs passés ou présents, il est clair que les décisionnaires politiques et les parties prenantes devront se tourner vers les défis de l’avenir et intégrer la capacité d’adaptation dans les différents aspects du système éducatif. Cette adaptabilité garantira la continuité de l’apprentissage ainsi que le bien-être des élèves. Le terme « résilience des systèmes éducatifs » (RSE) est de plus en plus utilisé pour décrire ces efforts intentionnels visant à renforcer les systèmes éducatifs afin qu’ils puissent à la fois résister et s’adapter à un éventail de plus en plus large de perturbations. 

Une récente étude de cadrage commandée par le GPE KIX présente comment la RSE est conceptualisée dans la littérature scientifique, ainsi que la manière dont elle est comprise et mise en œuvre dans les politiques et les plans de dix pays partenaires sélectionnés du GPE. L’étude de cadrage est fondée sur une analyse de la littérature scientifique, une analyse des documents d’orientation ainsi que des entretiens avec des informatrices et des informateurs clés de départements de planification de l’éducation. 

L’étude a révélé un manque de consensus portant sur la signification de la RSE, à la fois en théorie et en pratique. Il est constamment reconnu que l’une des caractéristiques déterminantes des systèmes éducatifs résilients est de disposer d’une planification efficace en place pour faire face aux crises. Les politiques qui incluent la réduction des risques de catastrophe, la planification de l’éducation sensible aux crises et la prise en compte des répercussions des changements climatiques sont généralement estimées comme des données probantes de la résilience du système éducatif. L’étude de cadrage a également révélé que la compréhension et la mise en œuvre de la RSE sont encore en cours de développement et d’évolution dans la pratique et que les pays sélectionnés pour l’étude s’attaquent à sa mise en œuvre de différentes manières. Les mesures existantes en matière de RSE sont principalement associées aux crises et aux urgences, en particulier aux catastrophes naturelles et aux conflits, et les efforts inhérents à la résilience sont entravés par les défis pressants du présent. Enfin, l’étude a montré que les groupes marginalisés ne bénéficient pas d’une attention suffisante dans le processus de planification et que les activités visant à renforcer la résilience du système éducatif dépendent souvent des bailleurs de fonds.  

L’étude propose des recommandations de recherche afin de mieux comprendre comment la résilience des systèmes éducatifs est mise en œuvre dans la pratique ainsi que ce qui favorise cela ou l’entrave, et ce, dans différents contextes. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez lire l’étude de cadrage